Vaincre l’automne

Seuls dans ta chambre
La lumière d’ange
Septembre dehors
Et dans ta chambre
L’automne est entré
Tu l’as laissé passer
Poser ses feuilles sur ton corsage
Égratigné

Et de page en page
Dans tes cahiers
Tu m’as conté
L’écho des années
Passée comme otage
Dans ta tête en saccage
Démaquillée

Hier
Pris dans tes bras
Pour une seconde
J’ai cru en toi
Pour une seconde
J’ai pas eu peur de tes yeux gris
Yeux de fillette abandonnée
J’suis pas ton père
Ni ton sauveur
Mais j’vais t’aimer
T’aimer un peu pour vaincre l’automne
J’vais t’aimer
T’aimer un peu pour vaincre l’automne
Et sers-moi fort
Sers-moi fort

Seuls dans ta chambre
Le cou en sang
J’n’avais pas vu
Le rouge de tes dents
Pointées dans ma peau
Suçant mes souvenirs
Suçant mon sang
Fier et ardent
Suçant ma peur

Ma peur de toi
Peur d’être à deux
Peur d’être seul
Et d’être sérieux
Nu et saoul dans la neige
Ma peur d’être enterré
Peur d’être heureux

Hier
Pris dans tes bras
Pour une seconde
J’ai cru en toi
Pour une seconde
J’ai pas eu peur de tes yeux gris
Yeux de fillette abandonnée
J’suis pas ton père
Ni ton sauveur
Mais j’vais t’aimer
T’aimer un peu pour vaincre l’automne
J’vais t’aimer
T’aimer un peu pour vaincre l’automne
Et sers-moi fort
Sers-moi fort

J’vais t’aimer
Et dormir un peu pour vaincre l’automne

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.