Oui allô

Yeah
J’parlais pas d’fourrer, j’parlais d’faire l’amour comme faut
J’parlais de pas d’chicane sur qui start en haut, qui endssoure
Chu pas trop souple, mais quand qu’y faut
J’peux sortir ça d’que’que part
Après tout, jeune, j’tais ceinture rouge, deux barres noires au taekwondo
Là, quand j’rentre du chantier, complètement dirty
Tu m’fais la passe d’la douène, j’peux pas get furtha
La bombe est pas cachée dans mes deux bas
En moins d’deux secondes, boogie des ancêtres, en position d’chaise
Shout out à notre bon vieux futon qui donne à fond d’l’aide
Tout ça, c’est pour ma copine onlay
Un peu ramollis après la lutte olympique du matin
Omelette champignon-brocoli
L’inconnu, toute c’qu’on aura voulu
Le tour de ton cou, un collier d’haleine chaude
Nos souls reliés en système de poulie
J’voulais pas parler d’l’affaire comme si j’l’avais muffée
Ça fait qu’chu revenu tourner ses joues, l’odeur d’ses muffins
Le show d’elle en train d’valser en passant l’balai
Dans son joli palais
Les crises, les compromis, all that good shit
Pas yinque pour son chicken su mon nugget
J’aime pas la loterie
Ça fait qu’c’t’à maison que j’rente pour get lucky
Pas d’cadenas su l’loquet
C’qui sort d’la shop est pas du tout uglay
Une tribu d’mincettes, café au lait, trois quart lait
V’là là, les meubles s’font meubler

Oh oui
J’t’encore in luv avec ma bonne amie
Le tas d’draps qu’a le lit
Finira plein d’sueur bouillie, alright
Allô ma douce, allô, oh-oh
Whatagwan yagayo
J’te d’mandrai pas ton numéro
Ça fait sept ans qu’on a l’même, you know
Allô, allô, allô

J’t’un gars peace pas jaloux
Mais on s’entend y a des choses qui passent pas
L’premier qui a l’museau trop long
Je l’pogne en piñata
Jamais on aura vu ça, un dude skinny d’même
Crunch un bloodclat coureux d’volaille
Qui s’créyait mal alpha
No trippin, v’là mon subconscient qui jasait sur le trizzack
Y a rien d’mizzal
Androgyne pis toute
La main d’ma blizzonde su mon izzass
Willing comme des primates, allumés sur le constant
Nos coeurs stressés, on s’en occupe
Sport en couple à la maison style
Dis-moi toute c’que t’as jamais faite que t’as envie
Repenses-y trois fois, chu sûr qu’y a des choses que t’oublies
J’aime la musique, t’aimes la musique, ça, on l’sait d’jà
Toujours partant pour light up un p’tit dancehall
Oubedon un slow nu
Comment dire? J’peux pas mentir
Tu fais repousser l’nez d’Pinocchi
La prochaine chose qui arrive
Chu in tune avec ma guru, ma yogi, L.O.V.E.
Log off de ta station, là là
Là, c’t’assez, la poésie
Mon plaisir de voir ton plaisir
Après une avalanche de baisers
J’y ai dit

Oh oui
18 000 fois mieux qu’le finest weed
Le tas d’draps qu’a le lit
Finira plein d’sueur bouillie, alright
Allô ma douce, allô, oh-oh
Whatagwan yagayo
J’te d’mandrai pas ton numéro
Ça fait sept ans qu’on a l’même, you know
Allô, allô, allô