J’fais ma luck

Ça fait peur à l’infini, la grande liberté
J’pensais pas un jour dans’ vie devoir m’arrêter

Ça a arrivé vite, ça m’a frappé fort
J’ai pas eu l’choix, drôle de hasard
Retrouvailles obligées, retraite forcée avec moé

J’ai tout mon temps, j’ai trop de temps
J’me rappelle pus en avoir eu autant
Qu’est-c’est tu fais à pas travailler, moi, ça fait 30 ans que j’passe à rouler
Mes jours dins ch’mins d’gravelle
À m’oublier, à perdre ma p’tite légende personnelle

C’pas compliqué, y faut jamais s’arrêter
Chus un gars d’truck
Moé, j’avance pis j’fais ma luck

J’me lève encore avec l’aurore
Tous les matins, j’fais 100 000 milles
Dans ma tête, y a des kilomètres de pensées qui s’empilent

C’pas vrai qu’astheure, j’voyage allège
J’traîne encore mes loads du passé
Chus ben chargé, mais j’vas monter la côte

Même dans’ neige, même quand y fait pas beau
Même quand ça m’tente pus pantoute, j’embraye, j’ai pas l’droit aux doutes

C’pas compliqué, y faut jamais s’arrêter
Chus un gras d’truck
Moé, j’avance pis j’fais ma luck

Chus su’a voie d’accotement
Ben stâllé avec moé, ch’t’en morceaux, chus brisé
Chus su’a voie d’accotement
Ch’t’avec moé pour l’instant pis j’attends

Mais cré-moi, c’pas icitte j’vas m’arrêter
Y m’reste un peu d’force
M’en vas m’conduire su’l l’chemin d’ma luck

C’pas compliqué, y faut jamais s’arrêter
Chus un gars d’truck
Moé, j’avance pis j’fais ma luck
Moé, j’avance pis j’fais ma luck

Most viewed titles