De quoi j’me mêle?

De quoi j’me mêle à me mêler
Comme ça de moi?
De quoi j’me mêle
À m’en vouloir pour autant?
Pourquoi j’me gênerais d’entremêler
Mes rêves et mon sang
Pour qui j’me prive?
Pour qui toutes ces prudences?

Oh, se pervertir un peu
Débroussailler sa cour intérieure

Montrez-moi les mots qu’il me faut
Montrez-moi les verbes
Que j’m’écrive
Que j’m’enveloppe et que j’me poste
Et c’est pour quand le calme?
Et c’est pourquoi la trouille?
C’est moi qui fouille
C’est moi qui me façonne

Oh, se saler, se salir
S’embourber, sourire aux lèvres

Désobéir
Se dévaliser
Rendre les armes
Tant pis si je m’épuise
Et tant pis si je m’y perds
Tant pis si le geste s’avère bizarre
Je n’cherche pas à me trouver
Plutôt me dévêtir, me dévêtir

Détacher la ceinture
Et savourer
La turbulence