Bytown

C’était un terrible pays

Où le droit cédait à la force

Les horreurs du régime et ses charivaris

Rendaient Bytown fameux comme un coin de la Corse
D’abord un camp de voyageur

Au temps où la forêt profonde

Voyait les bûcherons passer en ravageurs

Abattant les massifs pour commencer le monde
Puis, ces visiteurs s’en allant
Arriva le colon paisible
Un hameau remplaçait le pauvre camp volant

La charrue entama le terrain accessible
Pour ouvrir le canal Rideau

Des rôdeurs de la pire espère

Mirent leur campement au centre d’un plateau

Un bouge, ce Corktown, une ignoble kermesse
La bourgade du fond des bois

Devint presqu’une capitale

Où le clan des Shiners, s’émancipant des lois

Exerçaient le pouvoir sous la forme brutale

C’était un terrible pays

Où le droit cédait à la force

Les horreurs du régime et ses charivaris

Rendaient Bytown fameux comme un coin de la Corse
La légende a gardée pour nous

Ce vieux souvenir lamentable

Mais pour les vagabonds le joyeux rendez-vous

Offrant les agréments d’un séjour délectable

Share lyrics!

LyricsPortal is counting on users like you to enrich its lyrics database! If you know the lyrics to a song from the following list, or any other song performed by Alexandre Belliard, share it with our community by transcribing them.

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.