Américain

Ask not what you can do for your country
But what in the fuck has it done for you

Amérique du Nord, terre de liberté
Mais je choisis de rester dans ma grotte l’hiver pour hiberner
Des rayures rouges comme le sang des génocides
50 étoiles, une pour chacun de nos vices
Des rayures blanches comme la neige qui recouvre les tombes
Mon empire va s’étendre jusqu’au bout du monde
J’prie le sauveur des hommes pour protéger mes proches
Après que j’aie chargé mon gun pis que j’aie barré mes portes

J’me suis fait dire depuis que j’suis jeune que l’école c’est ça qui est important
Étudie pour avoir des bonnes notes pis sois pas insolent
Dès l’âge de 13 ans je savais que je voulais devenir un comédien
J’étais un petit con qui ne connaît rien, j’ai drop avant d’être collégien
Alcool et drogues qui run dans les veines, des soirées j’en ai connues plein
La fille tu la connais bien, tu te protèges pas, tu te soucies pas de l’hygiène
Mais la cigogne cogne, la fille s’imagine pas donner le sein
Elle avorte aussitôt qu’elle apprend qu’elle est en train de porter le tien
C’est là que tu tombes, puff une once, pas de diplôme, job de plonge
Sorry, mais t’es pas toujours gagnant quand tu récoltes le bronze
T’as envie de get ton hustle on, le faire ça prend 3 secondes
Le commis du Couche-Tard verrait fuck all si je sortais le chrome
J’me suis fait dire depuis que j’suis jeune que l’argent c’est ça qui est important
Fais c’que tu veux de ta vie tant que ton compte de banque est bien portant
Ma mère a fait de son mieux, s’est sacrifiée jusqu’à la chair pour m’élever bien
Mais j’ai été élevé par le rêve américain

[Safia Nolin]
La fresque est fausse, la fresque est monstre
On chantera ses louanges jusqu’à l’infini
Pourvu que le Dieu moqueur se montre
Les odeurs de ses grands mots pourris
Et puis s’étendra sur des kilomètres
Les couleurs de guerre et les auréoles
Non, nous ne sommes plus maîtres
In God we trust, for God we shop

Pour me déplacer je voulais des Vans à l’époque
Maintenant ce je veux c’est une Benz ou une Porsche

Plein de crème dans les poches

Avant je t’offrais une couple de cents pour une clope

Maintenant je fume plus, mais je bois la fin de semaine dans les clubs

C’est pas d’hier que je consomme, prendre une bière comme un homme

Ça l’air que c’est le fun, surtout quand t’as la tête dans les chiottes

On a des rêves d’être le boss, une wife qui a l’air d’une escorte

Hollywood life en dessous des bright lights et des spots

L’Amérique obèse témoigne du mal-être de l’époque

On veut tellement être big, tout est tellement over the top
Supersize ta frite, supersize ton être, supersize ton fric
Supersize ton dick, vas-y kid supersize your life

Un peuple qui est enterré en dessous du nine to five

La droite, la gauche qui massacre la faune, terre et mer

Tout est cool quand j’ai la face dans mon cell phone

Sur ma tombe l’épitaphe ce sera un M jaune

Share lyrics!

LyricsPortal is counting on users like you to enrich its lyrics database! If you know the lyrics to a song from the following list, or any other song performed by Koriass, share it with our community by transcribing them.

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.